23.2.09

614 - Demande de recours grâcieux (brouillon)


Madame, Monsieur,

(tout un tas de références)

Suite à votre courrier recommandé du tant me réclamant la somme de (...,..) indûment perçue, je me permets de formuler auprès de vous une demande de recours grâcieux, ma situation financière personnelle étant depuis quelques mois mise en péril par le krach des places boursières de la planète.

Je précise également qu'à la suite de nombreux entretiens dans vos services, j'ai toujours du mal à comprendre dans quelle catégorie je me classe exactement, et entretiens de fait le secret espoir de revenir un jour dans vos grâces - et que vous m'allouiez une aide au logement dont vous m'avez fait profiter par le passé.

Aussi souhaiterais-je que vous acceptiez d'échelonner la paiement de ladite dette de (..,..), voire de la remettre jusqu'à ce que ma situation administrative soit clarifiée et/ou mon assise financière plus solidement établie.

Croyez bien que je me considère entretemps comme votre débiteur et votre obligé ; ainsi, pour vous dédommager de toute votre peine, j'aimerais vous proposer en contrepartie quelques productions artitiques .
Ateliers d'écriture, accueil du public, tableaux, reportages poétiques ou happenings musicaux pourraient apporter à vos locaux à vos administrés une dimension métaphysique et artistique qui leur manque parfois cruellement. Me permettrez-vous de me laisser régler ainsi la dette qui nous occupe ?

Je suis votre très dévoué,

(signature)



Oui, mais qu'est-ce que je vais dire au radar automatique de la RN88 ? Que j'étais en train de chanter Stand by you Man en rêvant de Joe Dassin ?

3 commentaires:

Dahu l'Arthropode a dit…

Cher Monsieur,

J'ai le plaisir de vous confirmer par la présente que vous êtes assigné à la catégorie "inclassable". Aussi, nous vous ferons parvenir sous peu un arriéré des frais de classement infructueux, ainsi que l'amende majorée pour non paiement du timbre fiscal de dérogation au classement. En outre, l'appartenance à cette catégorie ne pouvant être que temporaire (sans quoi les inclassables seraient classés, ce qui les rendrait classables et paradoxaux), je vous remercie de bien vouloir acquitter dès aujourd'hui les droits de sortie afférents.

Je vous remercie de m'avoir informé de vos activités musicales, dont j'informe la SACEM qui se mettra en rapport avec vous pour percevoir ce qui lui est dû.
Les autres activités que vous mentionnez ne semblant faire l'objet d'aucune taxe, je vous serais reconnaissant de bien vouloir identifier les plus proches dans la liste suivante:

* (TR1) terrassement,
* (EP53) exécutions publiques,
* (B0) blanchiment,
* (ER1) érections monumentales,
* (ER2) érections non monumentales,
* (ER3) autres érections,
* (LD1) lever du drapeau,
* (P5) pilonnage,
* (EF18) excrétion de formulaires,
* (LS44323) lamentations subventionnées,
* (A3) cirage de pompe à air,
* (A7) effet de manche à air,
* (TF1) tonte de femmes ayant frayé avec l'occupant,
* (France 2) tonte de femmes ayant refusé de frayer avec le libérateur,
* (Arte) tonte de femmes à propos desquelles le doute subsiste,
* (EN3) énumération,
* (EP9) épluchage de ponctuation.

Tout refus de procéder au rapprochement de vos activités avec un des items susmentionnés, de même que le rapprochement inadéquat, vous sera reproché avec méchanceté.

Enfin, je vous informe par la présente que les mots "indûment", "recours", "allouer" (dans toutes ses formes conjuguées), "échelonner" (idem) et "remettre" sont soumis au paiment d'une taxe qui s'ajoute aux sommes déjà dues.

Veuillez sélectionner avant le 20 janvier 2009 sur le site https://www.gouv.fr/formules la formule de politesse qui vous convient le mieux pour conclure le présent courrier, en fonction de vos moyens, faute de quoi le barême supérieur sera appliqué par défaut.

zoe a dit…

Monsieur,
Je fais partie des employés de l'organisme qui vous harcèle. J'ai pris connaissance de vos propositions après avoir défroissé la page qui gisait au fond de la corbeille (pas celle de la bourse ça non). Je trouve très intéressante votre proposition d'animation mais tous les lieux où on pouvait se réunir sont désormais interdits. Touchée par la détresse qui est palpable dans votre lettre j'ai proposé à quelques collègues de faire une collecte pour vous faire venir et apprécier tous les beaux cadeaux que vous semblez prêt à échanger contre monnaie trébuchante. J'oubliais, le personnel est exclusivement féminin et composé à 80% de jeunes stagiaires de moins de 25 ans.
Qu'en pensez-vous ?
Je suis joignable sur facebook.
A vous voir

Manu Causse a dit…

Dahu > OUvroir d'ADministration POtentielle ? Merci de ta réponse : elle me va droit au portefeuille.

Zoe > Je n'échange pas de cadeaux, j'offre ce que je sais faire plutôt que ce que je n'ai pas... je cherche encore l'adresse Facebook des 80% de jeunes stagiaires/