30.9.08

Encore des avis

"Immoral, gratuitement violent, répréhensible : l'auteur sacrifie deux avions de ligne pour les vagues besoin de nouvelles qui n'ont, c'est paradoxal, presque pas de chute".
(Un ex lecteur)

"La première nouvelle, "En ce début d'automne au bord de la Garonne", reprend de façon éhontée le thème central du recueil Petit guide des transports à l'usage du trentenaire amoureux. Monsieur l'auteur, s'il vous plaît, renouvelez-vous un peu...
(Un ex éditeur)

" Aucun réalisme, aucune authenticité dans ces nouvelles aux arguments hautement improbables : un chagrin d'amour, la mort de l'être aimé, une découverte scientifique, une soirée en banlieue, la vie ordinaire d'un voyageur commercial, des accidents... On se demande où l'auteur est allé chercher son inspiration, lui qui devrait parler de la réalité : krach de la bourse, vie des peoples, frasques amoureuses des présidents..."
(Un ex traterrestre)

Voilà voilà...
Et sinon, j'ai un problème de mail : il faudrait que je fasse un joli message d'autopromo pour la sortie du bouquin à tous mes correspondants (oui, y compris la mailing list des Gonins, il suffit que je trouve une photo de femme à poil ou de gendarme assoupi avec une bière) ; manque de bol, mon outlouc est tout pourri, il refuse d'envoyer les messages... Si vous lisez ces mots, vooyez ce que vous pouvez faire pour relayer ce déchirant message : "Lisez Visitez le purgatoire, emplacements à louer, parce que l'écrivainequi, l'éditeur, ma petite soeur et moi-même en sommes vraiment très contents".

Reçu 5 sur 5 ? Bien, bien.
Resinon, l'écrivainequi et moi-même venons de terminer une pièce, notre première pièce en commun ; comme titre, vous préférez Désolé pour le chien, Couloir et dépendances, Le couloir de ton coeur fait le tour de mon cul, Mon chien, le dentiste et l'amour... ou autre chose ? Le concours est ouvert. Non, non, pas besoin de savoir ce qui se passe dans la pièce, vous le verrez dès le mpois de mars.

3 commentaires:

Oh!91 a dit…

Mon titre "préféré" (j'adore cette expression), c'est Le couloir de ton cœur fait le tour de mon cul, le contraire ayant été beaucoup trop vulgaire, évidemment. Je m'abstiendrais de faire des propositions alternatives pour ne pas choquer ton lectorat. En attendant, elle va bientôt se monter, cette pièce ?

D'un Noir Si Bleu a dit…

Que les ex me pardonnent, mais leur exitude me semble un peu méritée...
Reprenons dans l'ordre.
"des nouvelles qui n'ont pas de chute". Non, c'est vrai que la fin de "Chasse à l'homme" est sans surprise, idem pour Adam et Eve, pour M'sieur Luc, pour No man's island (je ne vais quand même pas reprendre toute la table des matières ici).
"la première nouvelle reprend de façon éhonté...". C'est possible, voulu même probablement. Pour moi ça s'appelle une suite dans une oeuvre naissante. Le Petit guide développait des relations chaotiques, la nouvelle critiquée en est une suite possible. Ceux qui ont eu la chance d'aimer le Petit guide ne seront pas déçus par ce début du Purgatoire. Mais ce nouveau recueil n'est ni une suite, ni une redite. Un thème est repris, mais illustré, décliné, développé... Au final cette visite du purgatoire est réellement un autre voyage. Mais pour aller là il faut bien partir d'ici !
"Aucun réalisme etc..." cet ex là n'est pas de chez nous, on lui pardonne.
Allez, bonne lecture !

Alain M a dit…

Oui, reçu 5 sur 5, camarade de la première ligne des Gonins. Si tu veux qu'on te fasse de la promo pour ta nouvelle prose, amène nous quelques exemplaires mercredi ou vendredi prochain (compte au moins un pour moi).
Mon mail fonctionne car je n'utilise pas outlook et si tu nous fais le timide je relayerai l'info, avec ou sans photo de femme(s) à poil.
Bises,

PS : si tu fais voter les Gonins pour le titre de votre pièce, je parie d'avance sur Le couloir de ton cœur fait le tour de mon cul, je sais pas pourquoi