28.5.10

884 - Friday wear, faudrait voir


1) Commençons pas la fin

La blague de la semaine, offerte par un gamin dans la rue :
C'est un type qui entre dans un bar, et qui lance "C'est moi !"
Les clients du bar se retournent - et en fait c'est pas lui.

Pour moi, un résumé de la vie.

2) Juger, être jugé

Hésitant ces jours-ci entre jugements presque définitifs et la tentation de ne pas prendre parti - alors que l'un et l'autre, je suppose, sont tout abominables. Ne pas juger, prendre parti pourtant, ne serait-ce pas la sagesse ? Savoir qu'aucune vérité n'est définitive, et pourtant s'accommoder d'une position, ne serait-ce pas le programme d'une part de bonheur, ou du moins de sérénité ?

À moins que ce ne soit la lâcheté de ceux qui abandonnent la lutte et baissent les bras.

3) Ascèse (c'est mieux que seul)

Dépendant. Le mot me fait petite horreur - même dans ce que l'on appelle mon couple, je me voudrais autonome, libre, sans concession.
Les unes après les autres, éteint mes dépendances : tabac alcool nourriture, j'en passe je suppose. Retrouver un plaisir au lieu de consommer.
So.
Ascèse passagère de ma dernière soupape d'autoréconfort : je ne publie plus, un certain temps.
Je vous lis.
Vous embrasse.

On verra bien ce que ça donnera.

3 commentaires:

Myriam a dit…

P'tain, quelle blague excellente ! Du pur koan ! Et tout à fait ça, un résumé de la vie... Je prends ! T'embrasse, itou.

zoé lucider a dit…

Ah toi aussi tu te mets en vacance de blog. Ca fait du bien aussi de n eplus se préoccuper d'écrire. Biz Manu

Oh!91 a dit…

Oh! non, pas ça... Pas toi. On peut s'y sentir si seul, sur la blogo, des fois.... alors on y a besoin de poésie, de paroles simples en apparence, de ces déchirures légères, de contre-points calculés.
Parce que la connerie et la haine, elles, elles ne marquent jamais la pause !
A propose de connerie, celle du chien qui tourne autour d'un réverbère, tu la connais ? "Chic, un cul !... Merde, c'est le mien!" Je te l'avais pas déjà faite ?