23.10.18

1154 - Tant qu'on y est à conférencer

L'adorable Cécile m'avait invité pour fêter les 40 ans de la librairie Tire-Lire. Et comme je ne savais pas quoi y faire, elle m'a proposé une conférence sur... Oh, bin, c'est écrit dessous, quoi.

OK, j'ai eu un peu la flemme de terminer, et ça tombait bien parce que mon public de 7-9 ans a eu l'impression qu'il allait finir adulte au bout de vingt minutes, mais voilà comment ça commençait,






Faut-il avoir peur des intraterrestres ?

Une conférence passionnante et brillante à base de sochettes





Bonjour,

Je remercie Cécile et la librairie Tire-Lire pour m’avoir invité. C’est très gentil, je sais qu’il faut que je ne fasse pas trop long parce qu’après il y a un gros goûter où les adultes vont boire plein d’alcool pendant que les enfants feront n’importe quoi avec les livres.

Quand Cécile m’a proposé d’intervenir pour fêter le quarantième anniversaire de la librairie, j’ai dit, euhhh… J’ai dit euh. J’ai pas trop l’habitude de parler en public, avant je le faisais parce que j’étais prof et ils ont été obligés de me demander d’arrêter, parce que je… vous savez comment c’est un prof. Y’a pas de prof, là ? On est entre nous ?

Donc, en général je préfère écrire, ce qui est une façon de parler sans qu’on vous coupe la parole et sans avoir besoin de répondre à des questions idiotes. A ce sujet, si vous avez des questions à n’importe quel moment de la conférence qui va suivre, gardez-les. C’est ma conférence, j’ai pas envie que vous la gâchiez. Bon, on y va, la conférence.

J’ignorais complètement quel public j’allais rencontrer – j’espérais mieux – et quel sujet je pourrais aborder. Au départ, je voulais faire moi ma vie mon œuvre, comment je suis génial, comment je suis beau, toussa ; je ne sais pas pourquoi, Cécile a dit « plutôt pas ça ». Et elle m’a proposé, « Faut-il avoir des IT ? ». Bonne question.

Je ne suis pas un spécialiste des IT. Effectivement, j’ai écrit deux tomes d’un petit roman d’investigation qui s’intitule donc les IT, mais pour autant je ne connais pas grand-chose de ces créatures ; en fait, la plus grande partie de mon récit provient du témoignage du jeune Titouan Châtaigne, qui n’a pas pu venir aujourd’hui, car il est enfermé dans un pensionnat… c’est compliqué, j’essaie de communiquer avec lui, j’ai un appel de lui avant-hier, ç’a été coupé. J’ai un petit peu peur pour lui… et puis mon autre source d’information, c’est bien entendu le spécialiste international des cryptocultures et de l’intraterrestrie en général, vous le connaissez comme moi, et qui nous fera certainement l’honneur de venir parler avec nous à un moment ou un autre.
Le plan de cette conférence est simple : on va d’abord se poser la question – je la trouve idiote, comme souvent les questions, mais Cécile a vraiment insisté, alors, « Les intraterrestres existent-ils ? » Quand on aura répondu à ça, on va se demander quels dangers ils peuvent représenter pour nous, et donc dans un troisième partie, on se posera la question des actions possibles, que faire par rapport aux IT ?


I) Les Intraterrestres existent-ils ?

Vous êtes encore trop jeunes pour le savoir, mais une bonne conférence, c’est trois parties, trois sous parties, trois sous-sous parties. C’est pas compliqué, dans le grand I, il y a le A) B) C) et dans chacun de ceux-ci, il y a le 1,2,3

A) Traces // 1) Preuves directement indirectes 2) Preuves indirectes 3) Preuves directes
B) Définition // 11) Taxonomie 2) Cycle de vie 3) Habitat et communication
C) Histoire et civilisation  // 1) Avant MD 2) L’irruption du MD 3) L’avenir

Mais avant de commencer le petit 1 du grand A de ce grand I, je voudrais céder la place à la sommité en matière d’IT, vous le connaissez tous, le professeur Manokus… (ENTREE Manokus)


Non, ce n’est pas professeur Manokus. C’est maître, maître Manokus, spécialiste international de cryptoculture et d’intrazoologie. Excusez-moi, Manu Causse, c’est ça ? Il est passé où ? Ce sont des enfants, je le reconnais à l’odeur. J’avais dit pas d’enfants ! Pas d’enfants ! L’enfant ça bouge, ça joue, ça m’insupporte. Tant pis, je suis là, je vais parler donc de l’existence des IT.

Les traces, de l’existence des Intraterrestres. Ecoutez, mes jeunes amis, enfin mes jeunes pas amis, vous n’êtes pas sans ignorer qu’il existe en particulier dans l’île de la Réunion, un oiseau - vous savez ce que c’est un oiseau, avec ses petites ailes – un oiseau dont on ne connaît l’existence que parce qu’on en retrouve parfois le cadavre. En d’autres termes un oiseau qu’on ne voit pas, qu’on n’entend pas, mais qui n’en existe pas moins. N’est-ce pas ?

Eh bien, les intraterrestres ont un point commun avec cet oiseau, c’est qu’on a encore du mal malgré le travail du jeune manu causse à admettre leur existence. Et pourtant les preuves sont là pour qui veut les voir, il suffit d’ouvrir les yeux. (se racle la gorge)

Je commencerai par les preuves directement indirectes. Vous connaissez tous ce petit magazine, cet illustré comme on dit chez vous les jeunes, qui s’intitule Junior Jones de l’espace. Je sais qu’il a beaucoup de succès chez les simples d’esprit. Or, dans son numéro de septembre, Junior Jones tombe sur un vortex mécanogalactique. Et c’est ce même vortex, qui sert aux IT et à Titouan Châtaigne, sur lequel nous reviendrons plus tard, à se déplacer entre l’intramonde et notre monde. Or si les vmg existent, c’est que le déplacement entre monde et intramonde existent et donc que les IT existent. C’est une preuve indéniable, quoiqu’indirectement directe, ou directement indirecte je ne sais plus.
Mais elle nous amène également (quand on fait une conférence, il faut ajouter des petits mots, qui donnent l’impression que qu’on raconte est logique) elle nous amène également à des preuves indirectes. (DEVERSE UN SAC DE SOCHETTES). La sochette. 

Nous pouvons interroger vos papas, vos grands-papas et même vos mamans et assimilés si elles s’occupent du linge de maison, il est scientifiquement prouvé que 15% des paires de chaussettes qu’on met dans les machines à laver ressortent sous la forme de chaussettes solitaires, sochettes, c’est-à-dire de sochettes. Or, aucune autre théorie valable n’explique cette épidémie de disparition. Dans le monde entier, des sochettes sont volées dans le triangle compris entre la chambre, le panier à linge, et le lave-linge, connu sous le nom de triangle des sochettes. C’est la preuve indirecte certes mais flagrante de l’existence de créatures voleuses de sochettes.

Mais plus directement, je vous enjoins de vous pencher sur ces deux fascicules, les IT et les IT La Venzanche de notre ami Manu Causse, pour y chercher un témoignage quasiment de première main sur ces petits bêtes très bêtes. Alors, les critiques de ces deux petits ouvrages parlent de « comédie », mais le IT n’ont rien de drôle. J’avais prévu de vous apporter les enregistrements de leur voix dans le tambour de la machine à laver, un enregistrement que j’ai réalisé moi-même avec un équipement spécial, mais croyez-le ou non, cet enregistrement a été effacé. Je crois qu’ils sont partout. Je crois qu’ils nous écoutent. Je crois qu’en cet instant précis dans vos maisons, près de vos paniers à linge, rôdent des créatures animées des plus noires intentions. L’intraterrestre, c’est l’ennemi ! Et pour lutter contre l’ennemi, il faut le connaître. C’est pourquoi je vous propose de passer au B) de ce I) : Définition.


B) Définition //

L’IT est une créature intraterrestre, qui vit donc à l’intérieur de la terre, qui se caractérise par un nez en forme d’aubergine, plus ou moins, par des yeux multirétroorientables, par une crête crânienne marquée, comme nombre des espèces du genre des punkinacés, par un corps… je préfère ne pas m’attarder sur leur corps, c’est dégoûtant. C’est un animal, enfin, un être doué de parole approximative, ou je dirais peu doué de parole, puisqu’il fait des fautes d’orthographe à l’oral, et pour en donner la définition scientifique complète, c’est donc un membre du règne vaguement animal, de l’embranchement des mystériodés, de la classe des malotrus, de l’ordre donc intraterrestria famille des pudukus (oh bravo ça vous fait rire, je l’avais dit, pas d’enfants) genre punkinaceas espèce intraterrestrium, donc. Si vous n’êtes pas familiers avec la taxonomie, tant pis pour vous, mais sachez que ça en fait de lointains cousins du rat d’égoût, de la blatte américaine, de la mite ricoray, et du punk à chien.

Leur cycle de vie et leur reproduction reste mystérieux, dieu merci, car personne ne veut savoir ; contrairement à l’oiseau réunionnais dont je parlais tout à l’heure on ne trouve jamais de cadavre d’intraterrestre et de nombreux scientifiques pensent donc qu’ils sont patatisés, ou plus exactement volatilopatatisés, soit sous la forme d’une cérémonie funéraire, soit de leur vivant. (RIRE). En tout état de fait (c’est une expression faite pour les conférences) on ignore même si les IT se reproduisent, leur longévité – puisque les sochettes disparaissent depuis des millénaires et qu’on a retrouvé dans la ville de Pompéi une inscription qui disait « Sochettam unam trouvam ce matinum merdam intraterrestrum » que je ne vous traduis pas puisque vous parlez couramment le lapin.

On en sait davantage en revanche sur l’habitat et le mode de vie de l’IT. Familiers de Verne, et vous avez lu Voyage au centre de la terre où l’auteur racontait comment le professeur Otto Lidenbrock et son jeune neveu Axel s’introduit via le volcan Sneffels dans un poche du manteau terrestre où a été préservé un monde pratiquement préhistorique. Or ce récit documentaire parfaitement véridique oublie de préciser que le monde décrit dans Voyage au centre de la terre n’est pas le seul monde, la seule poche de vie. Il semblerait que se soit développée dans un espace fermé – retenez-le, c’est important – une espèce, voire une civilisation, intraterrestre, qui se nourrit essentiellement de sochettes. Une espèce intelligente, enfin, moyennement intelligente, et qui possède des techniques à la fois rudimentaires et inconnues comme le voyage mécanogalactique et la patatisation. Mais il est temps de changer de page et de sous- partie pour traiter de

C) Histoire et civilisation intraterrestre.

(PAUSE) L’histoire du monde intraterrestre, ou plus exactement l’intrahistoire, science dont je suis diplômé, se décompose en deux périodes. Comme nous avons avant JC après JC, l’intrahistoire propose deux temps, avant MD et après MD. MD pour monstrodégueux, l’irruption d’un, puis plusieurs monstrodégueux, à l’intérieur même de l’intramonde, et plus précisément à proximité d’intraville, la capitale. Cette irruption, qui est racontée de façon relativement partiale dans le tome 1 des Intraterrestres de Manu Causse, a causé de fait un énorme chamboulement dans la civilisation, remettant en question aussi bien les mythes fondateurs comme celui de l’elmerdado dont nous parlerons plus tard que la hiérarchie politique avec la remise en question du chef Dux et du rôle du patatiseur dans le pouvoir.

Le 0,5 du mois de Jacquard 1493 au calendrier de sochette, Titouan Châtaigne débarquait par accident à Intraville. Jusque-là, les Intraterrestres étaient un peuple relativement pacifique ; ils se contentaient de se glisser par l’intermédiaire de VMG dans les maisons humaines, depuis la nuit des temps probablement, pour y prélever leur pitance, sous forme de sochettes solitaires. Il faut rappeler que par leur construction à la fois physiologique et psychologique, les IT détestent ce qui va par deux. Ils ont horreur des paires, des doubles, des jumeaux, des jumelles. Ils détestent tout ce que ressemble à autre chose. Aussi le fait de subtiliser, d’utiliser et de se nourrir de sochette et conséquemment de zus de sochette, est aussi pour un moyen de répandre l’harmonie dans ce qu’ils considèrent comme le monde. Je ne sais pas si vous me suivez, c’est une conférence que j’ai faite à l’uiversité de Cambridge, forcément ça vous passe au-dessus de la crête. Donc, à compter de l’irruption des MD – nommément Titouan Châtaigne et ses amis – l’histoire du peuple intraterrestre a basculé du tout au tout.

Comme vous le verrez dans une deuxième partie, c’est le moment où de relativement pacique et somme toute inoffensive, la civilisation IT est devenue belliqueuse, c’est-à-dire qu’elle veut la guèèèèèrrr. C’est le début du deuxième tome, la Venzanche ; et même si Titouan et son petit gang ont réussi dans un premier temps à tenir les IT en échec, cette guerre, cette laguèrrrre comme on dit en IT, est aujourd’hui en cours. Elle nous concerne tous. Et comme j’en ai assez de parler à un public de petits ignorants qui se curent le nez en m’écoutant, je voudrais seulement lancer ce vibrant appel à la mobilisation mondiale, et chanter pour vous : ALLONS ENFANTS DE LA SOCHETTE, LE JOUR DE PAIRE EST ARRIVÉ !
Merci, au revoir. (Exit Manokus)

II) Quels dangers pour l’humanité (et réciproquement)

Je pensais qu’il allait continuer à parler, on avait prévu autrement,

A) Le sochettisme
Terme humain pour désigner le rapport de cette civilisation à la sochette, à ses objectifs
1) La collecte des sochettes
Elle aurait commencé à des fins purement nutritives – sochettisme de subsistance. Dieu sochette. Puis le progrès technique a permis d’utiliser sochette à diverses fins, d’exploiter ses propriétés pour créer des habitats (aller jusqu’au chiel). Un peu avant mais concomitant à
2) Le commersss
Casier à sochette – utilisation de Mégère au pensionnat Grigoux - VMG – laissent des Kados. Sochettisme s’emballe. Si toutes les sochettes du monde… Interdiction de consommer (sacrifice de Purux)
3) Elmerdado
L’irruption de MD = voyage de masse, tourismmm, où les IT découvrent El Merdado. Ils diversifient leur nourriture et adorent les déjets, ils rêvent de la déjetterie. = ils rêvent d’envahir le monde. C’est le début de la phase d’expansion sans précédent.

B) L’expansion
1) l’essor de l’instrudie
Difficulté cryptotechnologie. Zudsochette connu depuis longtemps, calorifère, odorifère, boisson récréative ; mais les scientifiques IT rendent compte pouvoir énergétique, propulser des objets, produire de la lumière, etc. technologie qui mène peu à peu à

2) la fusésochette
p. 93 fleuron technologique de la civilisation, comme la caravelle de Colomb, le Titanic, les navettes spatiales… construite en sochettes, propulsée par du zus, elle censée crever le chiel (cf Jules Verne) pour donner accès au monde des MD. Plan de Dux pour partir à

3) la conquête du monde
Malheureusement pas pacifique comme disait maître M. IT veulent se venger de l’irruption, de la destruction du VMG et donc de la fin du commerss ; ils rêvent aussi de posséder l’ensemble des déjets de l’extramonde, ie le nôtre. P. 97 du tome 2, pardon mais c’est donc la fin. Ça finit mal, je n’ai rien pu y faire.

C) Le grrandranplasman
(ne se traduit pas) = IT prennent la place des humains.
1) Patatisation mondiale tout le monde, comment lutter ? le patatiseur a des points faibles (p. 123) mais si on doit compter sur des caniches grognons pour nous sauver… Sujet d’inquiétude. Mais au-delà de l’extinction humaine,
2) Utilisation des déjets
Enorme production humaine : combien de temps dureront-ils ? IT peuvent tout dévorer ? Mutations ? Civilisation basée sur la violence, comment évoluer ?
3) Quel avenir pour les IT ?
Ce n’est plus le scientifique mais l’auteur qui vous parle, que faire ? Comment sortir de cette spirale de violence ? Un IT s’est glissé dans notre monde. Romans véridiques mais retravaillés pour ne pas faire peur, mais c’est une sonnette d’alarme, que faire tous les jours et dans le tome 3 ?


III) Que faire ?
de plus en plus court marre d’écrire, goûter, de moins en moins clair, que faire pour éviter le drame ? Et puis à vous de parler, un peu. J’écoute vos solutions.
A) Vigilance
1) les symptômes
A quoi reconnait-on les IT ? Symptômes de leur présence ?
2) surveiller ses sochettes
3) surveiller ses déjets

B) S’informer par la lecture
1) Les IT chez TH
2) Jules Verne et autres
3) Les livres

C) Titouanchataignisme
1) Courage
2) Intelligence
3) De bons copains


Nous en arrivons donc au terme de cette brillante… de cette conférence. Je vous remercie de ne pas vous être endormis.
Amis, ennemis, aminemis, minimini… les IT sont parmi nous, qu’on le sache ou non, et ont sur nos vies et nos sochettes un impact massif. S’ils peuvent représenter par bien des aspects des dangers pour notre mode de vie voire notre planète, l’exemple de Titouan Châtaigne et de ses amis, surtout de ses ami-e-s, nous donne l’espoir qu’un jour, humains et intraterrestres se donneront la main… la patte… la crête, enfin, feront la paix pour un monde plus juste, plus beau, plus naturel, et surtout, avec deux sochettes par paire.
On parle peu des IT, parce qu’ils nous font peur, parce qu’on préfère croire que les sochettes s’égarent toutes seules. Alors il faut remercier les éditrices de TH, des libraires de Tire-Lire et d’ailleurs, pour leur courage et leur volonté de tirer une sonnette d’alarme et de mieux aider les jeunes lecteurs à appréhender le problème gravissime qu’est l’exploitation sochettière à outrance. Et maintenant que j’ai prononcé ces paroles avec un air grave et sérieux, je propose qu’on aille boire du jus de raisin et manger du gâteau en en mettant partout, après avoir crié en chœur : SOCHEEEEEEETTES !







Voilà voilà voilà.
Et histoire de ne pas parler que de : Cécile a eu la délicieuse idée de m'offrir au terme de cette conférence agitée un exemplaire dédicacé du sublime





Aucun commentaire: