26.10.12

1019 - Mouton l'haineux

Ombrageux
1. Regarde un coup

Tu le vois, ce petit commentaire, au post précédent ? Il est génial.

Se sentir détesté. Quand on cherche le contraire.
Expérience... exacte. Ni agréable ni désagréable, je suppose. Juste vraie.

Et du coup quand le mec te dit "continue", toi qui le détestes par contrecoup, bin, tu continues. Un peu curieux.
A vrai dire, tu le comprends très bien. Cette détestation/délectation est un peu la tienne.

Et encore - il n'a rien vu.

2. Jouir, tout de même

Alors même que je me demande du coup comment continuer, je me dis dans un coin de ma tête que, néanmoins, j'aurais fait jouir quelqu'un - juste avec les mots.

3. Et sinon ?

Sinon rien. Avantage du métier de traducteur/auteur : quand un copain t'appelle pour aller cueillir des cèpes du côté de &éç++') (ne jamais révéler un coin à champignons), tu plantes là tes pages et ton ordinateur et tu vas parcourir les pentes gonflées de feuilles mortes.


4. La fois où le ciel s'est couvert

Hier, dans la voiture, nous
nous amusions à 
dire du mal des gens
que nous aimons -
c'était une pente facile ;
puis le soleil soudain a laissé 
place aux nuages et
il faisait froid 
le sommet se
couvrait de brume.

Je suis sûr que ce n'est pas notre faute
- mais tout de même,

quel pouvoir sur les éléments.

1 commentaire:

zoé lucider a dit…

Keskidit ce petit con de passage ?
Bizzzz